Paf

paf.gif

 

 

 Il ne suffit pas d'avoir des animaux, sans les comprendre et les soignés. On doit apprendre à reconnaitre les maladies, prendre contact avec un vétérinaire si l'on n'arrive pas à faire le nécessaire et surtout s'en apercevoir le plus rapidement possible car 1j ou 2j cela devient trop tard. Une chèvre peut avoir la forme la veille sans que rien ne présage quoique ce soit et le lendemain vous montez en température de 40 sans aucune raison apparente et là il faut agir vite. La température d'une chèvre, bouc, est égale à celle de l'humain donc au-delà de 38° température est, il faut lui faire une injection d'un anti-inflamatoire pour faire déscendre la température (pas n'importe lequel normalement si vous avez un troupeau il vous suffit d'acheter le produit chez votre vétérinaire, il vous reviendra coûteux mais vu que les doses injecté à l'animal sont petites vous en avez pour un moment). Surtout ne jamais administrer un autre produit sans l'avis de votre vétérinaire.

Avec le temps j'ai appris à vite voir, si l'animal va bien ou mal, à mes dépend j'ai eue des peines ne pouvant les sauvés, il arrive que la gourmandise de la chèvre cache sa maladie. Elles sont tellement gourmandes qu'elles mangeraient du maïs et du pain, fruit etc.. à volonté même malade là est le soucis, car en principe je dis bien en "Principe" une chèvre mâle ou femelle malade ne mange plus et se recroqueville sur elle même, elle ou il s'isole du groupe.

 

Cela m'est arrivée dernièrement à Chaussette, et ce fut le idem pour Paf, lorsque je me suis cassée la cheville au mois d'octobre 2013, elle est tombée malade ne mangeant plus elle est restée pendant une semaine couché entre les boules de foins presque morte de froid, vu que je ne pouvais pas marcher je suis restée chez moi et lorsque de ne plus voir mes biquettes me manquées j'y suis allée croyant qu'elles allées biens, j'ai vu que Paf n'allez pas bien du tout, inspection commença malgré ma douleur au pied je l'ai prise dans mes bras elle était complètement ANEMIE, je suis rentré à la maison et dans un appartement une chèvre c'est pas l'idéal plutôt comique lorsque les gens vous regarde et que vous portez une biquette dans les bras, tous les jours je revenais avec elle pour qu'elle trouve la chaleur du sol sur elle et qu'elle ne se sente pas seule, je lui réappris à mangé brindille par brindille d'herbe et de foin, car là aussi il faut faire très attention ne pas lui faire venir une dhiarrée , éviter qu'elle se déshydrate, lui donner de la vitamine, un peu de fruit et la faire boire à la seringue, la levée tous les jours, la frictionnée afin que les muscles ne s'atrophie pas et la masser, la sortie au soleil et restée avec elle, faire attention qu'elle n'attrape pas froid, éviter les courant d'air bref une surveillance de 24h/24h sans relâche, et la nuit idem. Cela dura 2mois de novembre/mi janvier 2014  au bout la réussite de l'avoir sauvée. Il faut les aimaient car vous savez que dans des élevage intense ils prennent des décisions plus radical, "pour eux perte d'argent et de temps". Aujourd'hui elle va bien elle est tjrs derrière moi, saute comme un Cabri et à repris sa place auprès de sa mère et du troupeau.

 

Il ne suffit pas tjrs de les aimées il faut apprendre à voir les symptômes, savoir leurs besoins et tjrs être en alerte du moindre bobos ou comportement de l'animal.

 

Quelques photos d'elle suivant son état ci-dessus.

 20131201_184230.jpg
20131201_184301.jpg

 

20131201_212748.jpg

 

 

 

 

 

20131202_103453-1.jpg
20131208_151357-1.jpg
20131208_151420-1.jpg
domi22.gif


 



25/01/2014
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres